Grimpeurs pro

Les meilleurs grimpeurs et grimpeuses falaisistes du moment seront mis à l'honneur lors des soirées de démonstrations. Ils tenteront, à la lueur des projecteurs et de leurs frontales, de venir à bout des voies extrêmes que leur ont réservées les équipeurs... E bien sur, ils auront besoin de vos encouragements et de vos bonnes vibes !

 

Caroline Ciavaldini

33 ans, La Réunion, France

Caroline Ciavaldini est originaire de l'île de la Réunion et grimpe depuis ses 12 ans.

Après une carrière de compétitrice au plus au niveau mondial, Caroline met aujourd'hui toute son énergie et son talent pour réaliser grandes voies, escalades traditionnelles, explorations et équipement à travers monde... Sa seconde vie de grimpeuse. Entre autres très belles performances, elle fait partie des rares femmes a avoir réalisé du E9, une cotation qui fait froid dans le dos aux habitués du goujon de 12. 

 Avec James Pearson son compagnon de grimpe comme de vie, elle ne cesse de vivre des aventures extraordinaires aux quatre coins de la planète. Ils nous les font partager, avec beaucoup d'humour et d'autodérision sur leur site web OnceUponAClimb. A consulter sans modération !

Actuellement lorsqu'il s'agit d'escalade sportive, elle a une prédilection pour la grimpe "à vue". Mais elle n'est pas contre s'investir dans un projet plus dur, à condition que cela ne lui prenne pas trop de temps. Cela tombe bien, parce que pour venir à bout des plus belles voies de la falaise éphémère lors du Scalatabel 2018, elle n'aura que quelques jours...

Vous allez l'adorer, autant pour sa grimpe que pour son sourire extrêmement communicatif ! 

 

James Pearson 

32 ans, UK

James enfilé ses premiers chaussons d'escalade à 15 ans au Peak District dont il est originaire : le pays mythique du gritstone. Là bas, l'escalade est synonyme d'engagement et de de difficulté technique puisqu'on grimpe sur des coinceurs uniquement.  

Doué et enthousiaste, il a vite réalisé les voies de référence de chez lui. Puis, fidèle à cette éthique So British, il a parcouru le monde pour réaliser les voies trad les plus dures et les plus engagées parmi lesquelles le premier E11 au monde Rhapsody en Ecosse !

Pour autant, il n'a pas mis de coté l'escalade sportive ( sur des ancrages bien solides). Et bien qu'il considère cela comme un entrainement pour se préparer à des expéditions plus aventureuses, il a atteint la cotation solide du 9a...

En plus, James possède une qualité qu'on apprécie particulièrement au Scalatabel : l'humour. A en juger par les videos que Caro et lui publient régulièrement sur leur site web OnceUponAClimb, ils ne se prennent pas au sérieux et c'est tant mieux !

Welcome on the ephemeral crag James !

Florence Pinet

32 ans, France

Florence a commencé l'escalade très jeune : 6 ans ! Sur le circuit des compétitions, elle a très vite fait parler d'elle. Douée dans toutes les disciplines, elle a remporté plusieurs fois les titres de championne de France, en difficulté, en bloc et en vitesse, parfois la même année dans 2 disciplines différences. Elle s'est aussi largement exprimée sur le circuit des coupes du monde avec des qualifications régulières en finales.

Mais après 8 ans passées en équipe de France, Florence arrête la compétition et se consacre à ce quelle préfère : le rocher. Et là encore, elle nous impressionne par sa polyvalence ! Voies sportives, grandes voies, bloc, big walls, trad, expéditions, tout semble lui réussir. Efficace et infatigable, elle semble capable d'enchainer un 8c+/9a en voie sportive un jour, puis de partir à l'autre bout du monde sur un big wall encore vierge le lendemain.

Flo est également passionnée  par les voyages. Avec son compagnon Gé (Gérôme Pouvrau), elle cultive un gout pour les parois d'ampleur, esthétiques, reculées et/ou peu médiatisées, à l'image de leurs destinations au Pakistan, en Irlande, ou encore en Islande. A tel point qu'on se demande même si leur reste encore beaucoup de falaises ou de rocher sur la planète qu'il n'ont pas déjà escaladé. Nous fiers de pouvoir compter sur elle pour cette nouvelle édition du Scalatabel, entre 2 voyages.

Il y a fort à parier que les voies éphémères ne devraient pas  lui résister longtemps !

Gérôme Pouvreau

32 ans, France

Excellent bloqueur et falaisiste, Gérome s'est tout d'abord fait remarqué sur la scène internationale par le biais de la compétition dès le plus jeune âge.
Parmi ces nombreuses victoires, on retiendra celle de 2001 : alors qu'il était encore en catégorie junior, il remporta la médaille d'or au championnat du monde de difficulté, au nez et à la barbe des seniors. D'ailleurs, il est toujours notre dernier champion du monde français de difficulté !
 
Aujourd'hui c'est sur le rocher que Gérôme exprime le mieux son talent.
Côté falaise sportive, il est fait parti des grimpeurs les plus boulimiques que l'on ne connaisse, auteur de nombreuses premières ascensions extrêmes, jusqu'au 9a+. C'est également un voyageur infatigable. Il a sillonné les quatre coins de la planètes à la recherche de nouveaux terrains de jeu en Inde, Chine, Argentine, USA, Turquie... Plus récemment c'est par ses ascensions très reconnues en big wall avec sa compagne Florence Pinet qu'il a fait parlé de lui, comme par exemple dans la vallée interdite  au Pakistan ou ils se sont rendu l'été dernier. Ses réalisation en escalade traditionnelles en Irlande du Nord, Etats-Unis et ailleurs, font de Gérôme un athlète ultra polyvalent. Respect ! 
 
Présent il y a 11 ans lors de la dernière édition du Scalatabel et adepte des gros combats dans les voies, il revient motivé comme jamais pour cocher les voies les plus dures de la falaise ! 

Carole Palmier 

30 ans, France

Encore une mutante originaire de l'ile de la réunion ! Carole est passionnée d'escalade et ça se voit. Vers l'age de 12 ans, elle a commencé la grimpe et s'est investi dans les compétitions. Puis, quelques années plus tard, alors qu'elle vient de débarquer dans le Sud de la France pour ses études, elle attrape le virus de la falaise et de l'équipement.

Aujourd'hui, plus motivée que jamais et malgré un métier prenant de sage-femme, elle parvient à exprimer pleinement son talent sur le rocher.

La preuve : un carnet de croix bien fourni et des réalisations à en faire baver plus d'un avec quelques 8c, 8c+ à son actif . Et en dehors de la performance pure, elle semble avant tout aimer les lignes d'exceptions, peu répétées, et les défis en-dehors des sentiers battus.

Enfin, Carole est une grimpeuse engagée qui ne se contente pas d'enchainer les perfs sur le caillou. Elle défend avec passion les sites naturels d'escalade par le biais de l'association Greenspits dont elle est la présidente. Elle s'engage pour une pratique de l'escalade responsable, pour une gestion durable des sites naturels et pour plus de reconnaissance du travail des équipeurs, ces travailleurs de l'ombre sans qui nous ne pourrions pas grimper.

Discrète et généreuse, Carole œuvre plus souvent dans les coulisses des événements et des rassemblement que sur le devant de la scène. C'est pourquoi nous sommes très heureux de l'avoir parmi la team des grimpeurs pro du Scalatabel 2018.

Et je suis sure qu'entre 2 runs enflammés dans les voies éphémères, elle trouvera le temps de vous parler de Greenspits.

Daniel Du Lac

41 ans, France

Daniel, Dédé pour les intimes, est né et à vécu à Montpellier. Alors la falaise du Thaurac il connait bien évidemment ! Il a déjà bien écumé les falaises héraultaises et était présent lors des éditions précédentes du Scalatabel. C'est un honneur de l'avoir à nouveau avec nous cette année !

Ancien compétiteur de bloc, il possède un palmarès accompli : champion de France, d'Europe et de la coupe du monde entre autre ! Aujourd'hui il entraine les équipes de France et transmet toute son expérience au plus haut niveau.

Mais, loin de se cantonner à l'univers des salles d'entrainement, il cultive sa passion pour l'aventure, les grandes parois et les voyages aux quatre coins du monde.  C'est l'un des ambassadeurs les plus éclectiques de l'escalade : il la pratique sous toutes ses facettes et dans toutes ses disciplines , avec talent et authenticité. 

Lors de l'édition de 2007 du Scalatabel, il nous avait fait rêver tant par sa grimpe que par sa capacité à déguster un petit pastis en plein milieu d'une des voies ultimes.

Alors une chose est sure, on hâte de voir quelle surprise tu nous réserves !

 

Ils auront moins de 72 heures pour essayer d'enchainer les voies les plus dures de la falaises éphémère avant qu'elles soient deséquipées. Si certaines d'entre elles ont déjà connues une first ascent il y a 11 ans, d'autres attendent toujours une première coche...

Voies ultimes en démo 

  • Sainte Semilia 8a +
  • Habemus Papam 8b+/c
  • Mwen qui a trouvé y'un bon chemin 8b+/c
  • Jesus Christ Super Star 8c
  • Habeas Corpus Intégrale 8c ?
  • Transfert ATP 8b+ ?